Accueil > Découverte > Lieux > Couvent de Saint-François de Vico

Couvent de Saint-François de Vico

mardi 30 janvier 2007, par Pierre


Ce couvent fut fondé par les Franciscains en 1489 sur des terres relevant de la communauté de Nesa au lieu-dit « Paratella », puis édifié dans sa forme actuelle au XVIIème s. selon l’architecture franciscaine italienne. Il fut une première fois fermé, en 1790, avant d’être à nouveau investi, en 1836, cette fois par la congrégation des Oblats de Marie Immaculée.

Le premier Christ en bois polychrome trouvé en Corse est exposé dans l’église conventuelle Sainte-Marie (XVIIème s.). « U Santu Franciscone est le nom populaire toujours donné à ce grand crucifix », d’après les indications fournies sur place. « Il s’agit d’un bois peint classé monument historique en 1960 et restauré en 1988. Son origine nous est inconnue. Le traitement anatomique du corps évoque une production de grande école italienne au XVIème s.. Ce Christ aurait orné le maître-autel avant l’acquisition du tabernacle en marbre daté de 1698. » L’expression du visage de ce Christ remue l’âme. Sa représentation générale, et le traitement de l’oeuvre, sont également saisissants.

Nous avons en outre été touché de découvrir dans l’église conventuelle une statue de Sainte-Lucie, jeune vierge martyrisée à Syracuse, réalisée en bois peint par Tony Casalonga, le célèbre sculpteur et peintre du village de Pigna en Balagne. Elle date de 1979. On reconnaît le style inimitable de Casalonga, artiste des plus sensibles, qui porte sur l’humanité un regard emprunt d’une compassion et d’une douceur infinies (c’est du moins notre ressenti). Le traitement naïf de l’oeuvre relève de la plus pure poésie.

Encore un mot sur le couvent est le théâtre de célébrations religieuses comme le 2 août à l’occasion de la fête franciscaine Priziuncala. Les chantres de la Cunfraternita di u Padre Albini participent alors la cérémonie tout comme ils animent la fête donnée le 20 mai au couvent en l’honneur du père Dominique Albini (1790-1839), béatifié en 1965. Le couvent sert aussi de cadre à de fréquentes rencontres et animations organisées par la dynamique association des Amis du Couvent. C’est le cas des Débats de l’été et du festival Sorru in Musica. L’hébergement peut-être assuré pour des retraites.

Á 2 mn au S.-E. de Vico, D1

Ouv. t.l.j., 8 h-20 h, accès libre.


Tél. : 04.95.26.83.83.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.