Accueil > Découverte > Patrimoine > Patrimoine religieux > Église de Nesa

Église de Nesa

mercredi 2 mai 2007, par Pierre

Quelques photos prises à l’intérieur de l’église de Nesa.

Si vous en avez l’occasion, arrêtez-vous à Nesa pour goûter à l’eau fraîche et minérale de sa fontaine, avant de visiter sa jolie église gardée par un bel olivier.
Cette église a été bâtie de 1863 à 1871 sur les plans et sous le contrôle du Père Jean Joseph De Veronico (1814-1892), Oblat de Marie (une congrégation vivant dans l’ex-couvent de Vico après 1836) qui desservit comme curé la paroisse de Nesa jusqu’en 1853. Le premier curé de la paroisse ayant été le Père Simonellu, originaire de Soccia, un village voisin situé tout en haut de la vallée. Cet ex-frère franciscain du couvent de Vico, exerça son office de 1812 à 1826. Toujours sur la foi des informations aimablement apportées dans l’église, nous apprenons que l’ancien oratoire de Nesa eut pour vocable de l’Assomption puis Saint Antoine de Padoue, et enfin au 18ème siècle (1728) de Saint Pierre et Paul. La paroisse Saints Pierre et Paul ayant été créée après le Concordat (en 1801).
Concernant certains détails architecturaux et d’ornementation, on peut souligner la finesse des peintures y compris de celles réalisées sur le mobilier, les murs (au dessus de la porte d’entrée en particulier) et la chaire. Certaines auraient besoin d’une restauration mais c’est une question de finances. Notons encore que le tabernacle (au milieu de l’autel) est l’oeuvre de maestro Bartholomée Fogacci de Nesa-Vico. On peut aussi voir la maquette d’une façade d’église italienne dont s’inspira le Père De Veronico pour la construction de celle de Nesa. On remarque en outre un ex-voto marin représentant une maquette de frégate à vapeur baptisée La Papauté, symbole de l’église « barque de Saint-Pierre ». Elle a été réalisée par Jules Audric, frère d’un Oblat, en 1861 pour orner la chapelle du couvent de Vico.
Ajoutons qu’à côté des petites bougies ( i lumini), ont trouve à l’intérieur le Notre-Père traduit en langue corse.

En partant d’Ajaccio, le plus facile est d’atteindre Nesa en passant par Sagone, soit par la RN 196, la D 81, puis la D 70, la D 23 et la D 423. Le trajet de 50 km vous prendra une 1 petite heure en roulant tranquillement. Une autre possibilité consiste à passer Arbori sur la D 1. J’adore cette minuscule route mais tout le monde dans la voiture ne partage pas mon avis car les très nombreux virages peuvent indisposer. Compter près d’1h30 de route en y allant pépère.

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.