Accueil > Guide > Alimentation > Huile d’olive > Huile d’olive Léandri moulin d’Olmiccia

Huile d’olive Léandri moulin d’Olmiccia

lundi 18 juin 2007, par Pierre

J’ai eu l’occasion, il y a une dizaine d’années d’accompagner une journée Jacques Léandri sur un de ses clos d’oliviers autour de Sainte-Lucie-de-Tallano. J’ai découvert ce jour-là combien était pénible et délicate l’exploitation des ces arbres sur des terrains pentus et accidentés. J’ai fait connaissance avec celui que je surnomme "le pape de l’huile d’olive corse". Grâce à Monsieur Léandri, je suis heureux de trouver une huile à l’antica qui correspond à celle que l’on servait au repas dans mon village des Deux Sorru. Une huile dont une cuillère à café suffit à parfurmer une salade de tomates. Elle n’est plus guère proposée aujourd’hui, sans doute parce que les gens se sont mis à aimer l’huile d’olive qui n’a plus le goût d’olive, enfin pas de ces olives qui poussent traditionnellement chez nous (dans mon village, c’était la variété ghjermana, je crois).

Jacques Léandri est un oléiculteur plus tout jeune mais incroyablement entreprenant. On retrouve son caractère atypique, je dirais un peu anar, dans sa boutique en bazar, son antre huileuse, au centre village, à côté de l’église. Là, la dégustation prend des allures de jeu initiatique. L’huilier nous propose une étonnante variété d’huiles d’olives traditionnelles d’un goût plus ou moins prononcé, ajoutées à un éventail d’huiles tirées de la noisette, l’amande douce, la noix de pécan voire l’argane (des graines qu’il ne cultive pas mais sélectionne avec soin). Les gens pressés (sans jeu de mots) sont priés de s’abstenir car l’attente peut-être longue. Et lorsque vous croyez que le client précédent en a fini, Monsieur Léandri lui propose de lui confectionner un carton sur-mesure.

Les prix ne sont pas plus élevés que ceux que l’on peut voir sur les huiles d’olives d’AOC de Corse (compter 15 € le litre). Et l’huile de Monsieur Léandri est vraiment le reflet de ce que les Corses ont toujours eu l’habitude de consommer, je veux au moins parler de celle qui m’intéresse personnellement : l’ogliu di missiau (huile de grand-père). Merci Monsieur Léandri.

Ouv. t.l.j. en été.


04.95.78.81.94.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.