Accueil > Guide > Alimentation > Miel > L’AOC Mele di Corsica (Miel de Corse)

L’AOC Mele di Corsica (Miel de Corse)

lundi 11 juin 2007, par Pierre

La gamme variétale de l’AOC Mele di Corsica (Miel de Corse)*

Miel de printemps

Il est issu d’associations florales typiques du début du printemps sur les zones littorales ou les vergers des basses vallées :

- asphodèle, accompagnée des saules, lotiers littoraux

- clémentinier, accompagné des mimosas, églantiers…

Il est clair ou encore doré, doux, floral et sans acidité.

Miel de maquis de printemps

Composé du littoral à la montagne, sur de vastes étendues de maquis et durant tout le printemps. S’y trouve dans toute la complexité des fleurs du maquis printanier principalement autour de la bruyère blanche, de la lavande maritime, et autres genêts.

Il est ambré. Les amateurs apprécieront son goût délicat de caramel ou de cacao alors la réglisse ou la « coco » exalteront vos narines.

Miel de miellats du maquis

Contrairement au miel de nectar, les abeilles butinent le miellat, substance laissée sur les végétaux par les insectes piqueurs tels que les pucerons.
Le miellat est récolté à partir du printemps sur les zones littorales, les étendues de cistes ou les forêts de chênes.

Il est ambré foncé a très foncé. Son goût malté s’exprime par des arômes de réglisse, de caramel et de fruit mûr qui persistent en bouche.

Miel de maquis d’été

Miel typique des hautes vallées corses et de leurs floraisons pré-estivales.
L’anthyllis ; le thym corse, des plantes capiteuses comme les germandrées, mais aussi les ronces, l’égrènent pour en faire un miel rare.

Une couleur ambrée claire à très claire. Il est floral, fruité et aromatique.

Miel de châtaigneraie

Concentrées autour du châtaignier, on retrouve la complexité des associations du sous-bois a la fin du mois de juin et de ses alentours : ronces, clématites, anthyllis, genêts…

Il est ambré (j’ajouterais avec des reflets verts). Il est long en bouche et laissant poindre une certaine amertume. C’est un miel fort et tannique.

Miel de maquis d’automne

Miel particulier suivant la floraison inverse de l’arbousier, de la montagne au littoral, il s’entoure également du lierre, de la salsepareille, l’inule visqueuse…

Il clair quoique ambré. Son originalité se forme sur son odeur boisée et sur son amertume parfois très marquée qui persiste en arrière-goût. Souvent crémeux, c’est le miel favori des chefs cuisiniers et de ceux qui ne sont pas amateurs de produits sucrés.

* Classification aimablement fournie par Denis Casalta, apiculteur à Ocana près d’Ajaccio (le Jardin des Abeilles, 04.95.23.83.88).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.