Accueil > Découverte > Randonnées > L’Aragnascu : une vue époustouflante sur le golfe d’Ajaccio

L’Aragnascu : une vue époustouflante sur le golfe d’Ajaccio

vendredi 9 janvier 2009, par Pierre

Voilà une randonnée à la fois relativement facile par temps clair (dès 7/8 ans), proche d’Ajaccio (à une petite demi-heure de voiture du centre-ville) et qui offre un point de vue sublime sur l’ensemble du golfe ajaccien. La balade se situe sur la commune de Cuttoli-Corticchiato (Cutuli è Curtichiatu). Il s’agit de deux hameaux (Cuttoli en bas, Corticchiato en haut si ma mémoire est bonne), distants de quelques kilomètres, et accrochés aux flancs du San Petru (1 209 m), au-dessus de la vallée de la Gravona. Pour accéder au site, il faut suivre la RN 193 en direction de Bastia puis tourner à droite à la Gare de Mezzana sur la D1 vers Cuttoli-Corticchiato. Passé l’auberge Chez Pascal, suivre ensuite le fléchage Pedi-Morella et monter, toujours en voiture par la route en lacets, au dessus de ce hameau. Les panneaux qui indiquent le départ de la randonnée sont arrachés mais vous repèrerez sans mal le petit parking devant le réservoir d’eau et le sentier qui grimpe le long d’un terrain clôturé. Cette portion est la plus casse-pattes, y aller tranquillou.

Après un gros quart d’heure d’effort pour les plus alertes, la pente s’adoucit. On parvient bientôt sur la crête d’où l’on commence à voir la vallée et à deviner le golfe. On longe la crête, en serpentant agréablement entre les rochers et la végétation. Lors de notre balade, début janvier 2009, le sol était labouré par les sangliers. Un vrai chantier. Les chasseurs effectuent régulièrement des battues pour enrayer la prolifération de ces animaux (durant notre passage, ils avaient laissé une affiche indiquant sans équivoque "danger de mort, aire de chasse le samedi "). Il faut aussi préciser que la commune est réputée pour sa farine de châtaigne et sa charcuterie tirée de la viande et du gras parfumés de fameux porcs coureurs élevés, en partie, en parcours libre. Les cochons se régalent notamment des châtaignes abondantes par ici. Notre marche permet d’ailleurs de traverser une partie de la châtaigneraie dont un grand nombre d’arbres font hélas pâle figure. Notons aussi que l’on trouve le long de la randonnée une ancienne aire à charbon, sans doute alimentée par le bois d’arbousier abondant. On peut aussi découvrir au printemps un champ de pivoines sauvages aux abords du sommet (lire http://www.cuttoli.fr/article.php?r...).

L’arrivée se profile enfin au sommet du Monte Aragnascu à 888 m d’altitude. La vue panoramique est assez exceptionnelle. Le regard embrasse de la basse vallée de la Gravona jusqu’au golfe d’Ajaccio dans son entier ! On peut aisément pique-niquer dans le creux des rochers formant belvédère. Il y a même une grille laissée là pour faire rôtir le ficatellu (bien sûr en été, le feu est proscrit). On distingue à l’ouest, la piste de l’aéroport et la tour génoise de Capitello, Ajaccio lové dans l’arrondi de sa baie et les Îles Sanguinaires fermant le golfe. Au sud, se dessine la côte dentelée avec les avancées de l’Isolella et de la Castagna, tandis qu’à nos pieds, les serres des maraîchers de Bastelicaccia renvoient l’éclat du soleil. En se retournant, on aperçoit les hauts sommets du massif, le Monte d’Oro et le Renoso (à droite). Le retour s’effectue essentiellement en descente, donc sans forcer mais en veillant toujours à éviter les pièges du terrain accidenté.

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.